Les interventions sur le terrain

Après leur abandon, plusieurs objets subissent une dégradation selon le climat, les types de sol, le contexte et les conditions d’enfouissement (vitesse, proximité d’autres matériaux, compactage, lessivage, etc.).  Pour certains matériaux, cette dégradation est rapide et entraîne inéluctablement leur perte, alors que pour d’autres, elle va parfois ralentir et même s’arrêter.  On dit alors que l’objet est entré en équilibre avec son environnement.

La fouille rompt cet équilibre et provoque une reprise de la détérioration des objets, qui doivent s’acclimater à de nouvelles conditions environnementales. Il est possible de diminuer cette détérioration par l’adoption de mesures de conservation appropriées, qui peuvent se résumer tout simplement à conserver sec ce qui est sec et mouillé ce qui est mouillé.  Certaines interventions sont à la portée de l’équipe archéologique, ce qui explique pourquoi la présence d’un restaurateur sur le terrain n’est pas toujours essentielle.  Toutefois, lorsqu’il faudra procéder à une consolidation pour le prélèvement d’un objet fragile ou la préservation in situ d’éléments fugaces ou instables, c’est le restaurateur qui devra intervenir.