Le travail du restaurateur

Les restaurateurs sont habituellement désignés selon leur domaine de spécialisation, par exemple : restaurateur de tableaux, restaurateur de mobilier ou de textiles. Le restaurateur spécialiste de la conservation archéologique possède les connaissances et l’expérience requises pour travailler en collaboration avec un archéologue et son équipe. Toutes les étapes de son travail sont guidées par un code de déontologie, dont la première version remonte à 1986. Ce «Code de déontologie et Guide du praticien» a été élaboré par les restaurateurs canadiens, qui se sont dotés d’un cadre de référence pour les professionnels œuvrant dans le domaine.

Si le restaurateur est parfois appelé à se déplacer sur le terrain, l’essentiel de son travail se concentre habituellement dans un atelier muni de caractéristiques bien spéciales.  On y retrouve entre autres des équipements provenant du monde des sciences, comme des microscopes et autres appareils pour le travail de précision, des hottes et des flexibles permettant l’extraction des vapeurs de produits chimiques. L’atelier de restauration emprunte également une partie de son équipement, notamment les scalpels et autres petits outils destinés au travail fin, aux cabinets de dentisterie et aux salles de chirurgie.