Un territoire témoin d'une longue histoire

Par Québec Archéo |  Dans Activité vedette | 
0 commentaire
Domaine de Maizerets, Ville de Québec

Poumon vert de Limoilou, le Domaine de Maizerets propose une expérience totale : histoire, patrimoine, archéologie et nature sont combinés pour offrir aux curieux de tous âges des souvenirs mémorables!

L'occupation historique du Domaine de Maizerets commence le 10 août 1652, alors que les Jésuites cèdent une terre de sept arpents au colon Simon Denys. En plus de servir à l'agriculture, au prélèvement du bois et à l'élevage des bêtes à cornes, ce territoire est tout indiqué pour la chasse. D'ailleurs, l'importante population de canards permet de surnommer le site «la Canardière». En 1696, les héritiers Denys vendent une part de la terre à François Trefflé dit Rotot et Thomas Doyon. Ce dernier, accompagné de son épouse Barbe Trépagny fait construire la maison familiale en bordure du fleuve, à l'emplacement exact où serait bâti, au fil des ans, le Domaine de Maizerets que l'on connaît aujourd'hui.

En 1705, Doyon cède une vaste partie de ses terres au Séminaire de Québec, dont le supérieur est alors Louis Ango de Maizerets.  Quelques années plus tard, on amorce la construction d'une maison de pierres, afin de loger les fermiers qui cultivent le fertile domaine, puis les prêtres et les élèves durant les jours de congé. En effet, le Séminaire exploite d'abord la ferme, avant de transformer une partie du site en centre de plein-air pour les pensionnaires du Petit et du Grand séminaires, dès 1777.

À partir de la deuxième moitié du 19e siècle, les activités agricoles diminuent et le domaine devient lieu de villégiature. À compter de 1852, le Séminaire se départit de certaines sections des terres. Les terrains mis en vente permettent le développement de quartiers résidentiels des paroisses de Giffard et de Limoilou, à la suite de la construction du chemin de fer, la croissance du port de Québec et l'industrialisation du secteur. En 1932, le domaine de Maizerets abandonne sa vocation agricole et redevient une colonie de vacances, d'abord pour les élèves du Petit Séminaire, puis pour tous les jeunes de la région. En 1949 et 1950, des travaux sont effectués à l'intérieur. Les jeunes campeurs y passent leurs étés jusqu'en 1982.

Des initiatives de mise en valeur et de développement

À l'instar des grands espaces verts des métropoles, le domaine de Maizerets a traversé les époques grâce à ceux qui ont œuvré à sa protection et sa mise en valeur. Doublé d'une histoire fascinante, cette oasis permet de découvrir la vie de ceux qui ont colonisé la région. Vendu à la Ville de Québec par le Séminaire en 1979, les nouveaux propriétaires se donnent alors le mandat de « conserver, aménager et rendre accessible à la population pour des fins récréatives l'ensemble du site, incluant le château Maizerets ».

Entre 1986 et 1989, l'édifice est restauré et aménagé à des fins communautaires. Des fouilles archéologiques sont alors réalisées par la Ville de Québec et par l'Université Laval, dans le cadre de son chantier-école, dans les années 1980 et 1990. Les artéfacts mis au jour lors des fouilles permettent d'étoffer les connaissances des archéologues quant à l'histoire du domaine.

Plusieurs bâtiments occupent maintenant le domaine et accueillent ses différentes activités d'interprétation et de loisirs, tel que le Chalet Lacroix, reconstruit selon les plans originaux de 1946, nommé en l’honneur de l’aumônier l’abbé Louis-Joseph Lacroix, qui fonde la colonie de vacances, en 1932.

Un retour à la communauté

Joyau de l’arrondissement de La Cité-Limoilou à Québec, le domaine constitue maintenant un vaste parc urbain, où se tiennent des activités sportives, culturelles et scientifiques.

En plus d’offrir des opportunités de location de salles aux organismes et citoyens, la Société du domaine Maizerets offre une programmation d’activités et de fêtes familiales, au gré des saisons. En outre, la maison accueille, de nos jours, les groupes du Programme Vacances-Été qui perpétue la tradition de la colonie de vacances implantée par les séminaristes.

La Société du domaine Maizerets est un organisme à but non lucratif mandaté par la Ville de Québec pour assurer la prise en charge de la gestion, de l'entretien et de l'animation du site. Elle a pour mission de contribuer à mettre en valeur et à faire connaître les richesses naturelles, l'héritage patrimonial et historique du Domaine de Maizerets, en partenariat avec les intervenants du milieu. Le site propose des activités multiples pour toute la famille : expositions culturelles et éducatives, location de salles à la maison de Maizerets, visites des jardins floraux et de l'arboretum, activités de plein air et d'interprétation de la nature, promenades dans les sentiers pédestres sillonnant le parc et le marécage.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage (spam).
1 + 7 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.