Un lieu gardé secret

By Québec Archéo | 
0 comments
Réserve des collections archéologiques de la Ville de Montréal

Dans le cadre du Mois de l’archéologie, la Réserve des collections archéologiques de la Ville de Montréal ouvre ses portes pour une visite exclusive! Dédié à la conservation des collections provenant des interventions archéologiques réalisées principalement sur le domaine municipal, ce lieu est habituellement fermé au public. Offrez-vous l’incomparable chance d’être en présence des objets témoins du passé, une expérience que vous n’êtes pas prêts d’oublier!

La Ville de Montréal cache sa réserve loin des regards, dans l’ancien complexe brassicole Dow, en activité de 1790 à 1967. C’est dans cet ensemble patrimonial que sont conservées les collections archéologiques municipales. Ce lieu n’est pas ouvert au public comme l’est un musée. Il s’agit plutôt d’un lieu de gardiennage des collections qui peut être visité sur rendez-vous. Même s’il est impossible de recevoir des invités quotidiennement, la Réserve n’est pas statique et ses collections rayonnent grâce aux institutions muséales qui l’exposent et aux universités, qui empruntent les artéfacts à des fins d’études et d’analyse. Les objets transitent ainsi aux quatre coins de la province et dans différents musées du pays, afin que des milliers d’yeux puissent les admirer!

Parmi les objets les plus lourds et hors dimension, disposés au sous-sol de la Réserve, se cachent cinq pièces de bois qui ont joué un rôle clé dans la protection de la ville fortifiée. Ce sont des troncs de cèdre blanc ayant fait partie de la palissade qui ceinturait Montréal, entre 1687 et 1716, avant que Chaussegros de Léry, ingénieur en chef du roi, ne commande une fortification maçonnée. La Réserve protège aussi une centaine de pipes à fumer retrouvées dans le quartier Sainte-Marie, aussi connu sous le nom de « quartier des pipiers ». Jusqu’en 1876, la fabrique de pipes à fumer Henderson confectionne et exporte des milliers de pipes, avant que la compagnie ne devienne la propriété d’un autre pipier nommé W.H Dixon, jusqu’en 1892. Les détails des objets sont magnifiques, petites œuvres d’art si fragiles retrouvées par milliers dans les couches le sous-sol de Montréal. On a même retrouvé des pipes de fabrication montréalaise jusqu’en Australie!

François C. Bélanger, archéologue et conseiller en aménagement pour la Ville de Montréal, a observé à quelques reprises les principes du recyclage et de la récupération sur des artefacts, afin de prolonger autant que possible leur durée de vie. Il peut s'agir d'une simple réparation  réalisée sur un vase en terre cuite ou sur une assiette, ou d'une récupération d'une ancienne conduite d'eau par l'insertion d'un élément nouveau. Des techniques et savoir-faire qui ont défié le temps ! 

Des médiations multiples

Quatre courts-métrages, dont trois sont disponibles gratuitement sur YouTube, permettent d’apprécier le travail de ceux qui évoluent souvent de manière bien discrète, dans un petit carré de terre, en plein cœur de la ville. Un de ces vidéos porte d'ailleurs sur la Réserve. Une autre fierté de l’équipe d’archéologues de la Ville est la publication d’un ouvrage racontant l’histoire d’une quarantaine de sites archéologiques ainsi que le travail des archéologues: Lumières sous la ville. Quand l’archéologie raconte Montréal

La visite de la Réserve archéologique de la Ville de Montréal est une rare opportunité pour les curieux de tous âges de se retrouver dans la même pièce que ces témoins de l’histoire de Montréal, en compagnie d’un médiateur.

Venez célébrer le 15e anniversaire du Mois de l’archéologie avec les artéfacts qui racontent l’histoire de cette ville aux multiples visages!

Add new comment

Plain text

  • No HTML tags allowed.
  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Lines and paragraphs break automatically.
CAPTCHA
This question is for testing whether you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
7 + 1 =
Solve this simple math problem and enter the result. E.g. for 1+3, enter 4.