Nouvelle formation à l'Université Laval

Par Québec Archéo |  Dans Formations | 
0 commentaire

 

Une première au Québec !

Archéo-Québec et l’Université Laval s’unissent afin de vous offrir une toute nouvelle formation : Archéologie et aménagement durable du territoire.

Vous êtes sensibles au patrimoine et à l’archéologie, vous êtes favorable à une vision durable du développement, vous voulez mieux comprendre comment gérer la ressource archéologique ? Cette formation s’adresse à vous.

Du 7 au 11 mai, venez apprendre comment composer avec la ressource archéologique de votre territoire afin d’en tirer profit. Des experts, des conférenciers, des visites terrain et des rencontres déterminantes sauront vous outiller pour une gestion archéoresponsable.
 
Inscrivez-vous dès maintenant !


Archéologie et aménagement durable du territoire 

Archéo-Québec – Université Laval (projet-pilote) / Vieux Séminaire de Québec - 7 au 11 mai 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Par une approche pratique et transversale, la formation propose une démarche de gestion archéoresponsable du patrimoine archéologique dans un contexte de pression croissante sur les décideurs locaux. Explorant les liens étroits qui existent entre l’aménagement du territoire, le développement socio-économique et culturel et les considérations de protection et valorisation de l’archéologie, la formation propose une gestion prévoyante, efficace et utile de ce patrimoine non renouvelable.

Par le développement d’une compréhension des enjeux propres aux différents intervenants impliqués dans la gestion de l’archéologie et une appropriation du cadre légal québécois qui en régit la gestion, la formation vise à outiller les étudiants en archéologie et en anthropologie, les aménagistes, urbanistes, conseillers en culture et directeurs généraux du milieu municipal, les professionnels en patrimoine et les gestionnaires de communautés autochtones.

La formation inclut des visites d’appropriation terrain, des analyses de cas et des conférences de professionnels variés.

Durée : 35 heures (une semaine intensive) 

 
Contenu de la formation (jour/thème)

 

Lundi : Archéologie
  • Définition de l’archéologie et ses bases de compréhension (dimensions scientifique, historique et anthropologique, échelle temporelle, culturelle matérielle, stratigraphie,
  • Déclinaison du patrimoine archéologique (site, collection, documents) : fragilité / vulnérabilité d’une ressource non renouvelable, propriété foncière versus propriété collective, recherche, protection, conservation et mise en valeur.
  • (visite des labos d’archéologie de l’Université Laval)
Mardi : Aménagement
  • Notions essentielles entourant la pratique de l’archéologie : le cadre législatif et réglementaire, l’archéologie préventive, la démarche archéologique (étude de potentiel, inventaire, fouilles, analyse, interprétation et mise en valeur).
  • Distinction des rôles et responsabilités des gouvernements fédéral et provincial, des communautés autochtones, des municipalités locales et régionales, des citoyens, des organismes nationaux.
Mercredi : Développement durable
  • Contexte socio-politico-économico-culturel qui influence et dirige la pratique de l’archéologie au Québec, études d’impact, tendances actuelles en aménagement et urbanisme, l’Agenda 21, ententes de développement culturel, etc.).
  • Survol des outils et répertoires disponibles en archéologie au Québec (ISAQ, BNA, ArchéoLAB, Archéo préventive, etc.)
Jeudi : (visite de la Grande Ferme à Saint-Joachim)
Vendredi : Avenir
  • Démonstration de l’importance de ce patrimoine culturel, de sa transversalité : source identitaire, qualité de vie, participation citoyenne, sentiment d’appartenance, appropriation collective du passé.
  • Perspectives d’avenir pour la diffusion/valorisation de l’archéologie (nouvelles tendances, bonnes pratiques, impact du numérique, etc.) 

 

Les visites (2) : Labos d’archéologie de l’Université Laval : immersion dans la recherche archéologique et Centre d’initiation au patrimoine (La Grande Ferme) : son application concrète dans un lieu patrimonial d’exception.

Les cours (volet théorique): Le survol des notions de base essentielles à la compréhension de l’archéologie constitue le point de départ pour aborder plus concrètement comment elle s’inscrit dans l’aménagement du territoire et, plus largement, dans le développement durable (perspective à long terme). Une fois cette mise en contexte établie, le potentiel et la mise en valeur de l’archéologie sont exposées ainsi que ses retombées à l’échelle locale, régionale, nationale et internationale.

Les cours (volet pratique : conférenciers invités, échanges, cas pratiques, exercices de groupes) : En lien avec le volet théorique, des conférenciers-invités viendront présenter les réalités entourant leur pratique professionnelle (points de vue d’un urbaniste/aménagiste, d’un agent culturel/historien, d’un archéologue municipal) et des échanges. De plus, deux cas pratiques seront exposés et analysés : 1. Développement et mise en valeur d’un site archéologique et 2. Vision d’ensemble du potentiel archéologique d’un territoire (MRC).

Enfin, des exercices pratiques de groupe portant sur l’étude de potentiel archéologique, les défis entourant son intégration dans le milieu municipal et comment elle s’inscrit dans les enjeux culturels et touristiques, serviront à évaluer les connaissances acquises durant toute la semaine.

Déroulement quotidien

 

 

 

 

 

 

 


 

​Coordonnateur :

Pierre Desrosiers, chercheur adjoint, CELAT

Experts-conseils :

Réginald Auger, Université Laval
Allison Bain, Université Laval Marie-Jacinthe Roberge, Archéo-Québec

Conférenciers envisagés :

Vincent Duquette, Ville de Baie-Saint-Paul
David Gagné, Ville de Lévis
William Moss, Ville de Québec
Geneviève Treyvaud, archéologue œuvrant en milieu autochtone Éliane Trottier, MRC de Portneuf

Formatrices envisagées :

Agnès Gelé, Archéo-Québec

Marie-Jacinthe Roberge, Archéo-Québec

Visites envisagées :

La Grande Ferme, Saint-Joachim (visite du 10 mai)
Îlot des Palais, Québec (5 à 7 du lundi 7 mai en compagnie du doyen de la Faculté des lettres de l’Université Laval)

Cas pratiques envisagés :

Pointe-aux-Alouettes (MRC de Charlevoix-Est) : Projet de mise en valeur d’un site archéologique d’intérêt
MRC de Portneuf : Intégration du patrimoine archéologique au développement du territoire 

Rejoignez le projet dès maintenant en vous poursuivant sur le site l'Université Laval

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage (spam).
1 + 17 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.